Social Minute #34

30 juin 2017

L’actu des réseaux sociaux : cette semaine, nous donnons notre avis sur les Lions à Cannes. Attention, subjectivité made in Buzzwatch.

Le Roi Lion

L’année qui vient de s’écouler a marqué un virage dans le monde de la publicité.

Pourtant, si l’on commence par s’intéresser au message des contenus de l’année, nous sommes en mesure de dire que les campagnes produites (en vidéo, en print, sur le web, etc…) ont eu vocation à créer de l’émotion comme l’an dernier et en cela, nous n’observons pas de bouleversement majeur mais plutôt une continuité évidente. Les marques cherchent (à tout prix, parfois même au détriment de leurs identités et de qui elles sont) à susciter de l’émotion chez leurs audiences. Les agences proposent alors des créations en conséquence.

Alors, où se trouve le virage ?

Dans la technique.

L’année écoulée a placé le monde de la publicité dans une position de challenger face aux nouveautés incessantes des différentes plate-formes. Ainsi, les bots, les lives, et les formats immersifs en 360° se partagent désormais les meilleures places des contenus dont on parle le plus. Et les leaders d’hier ne seront pas ceux pas de demain s’ils ne deviennent pas des « créatifs techniques ».  L’exigence de la diffusion sur les réseaux sociaux accentue encore ce phénomène.

Face à ce défi, certains (aux moyens évidents ok!) ont réalisé des prouesses.

La campagne The Displaced  du The New York Times par VRSE.Work Los Angeles est bluffante, créer l’émotion et surtout nous emporte dans une expérience (divertissante) rarement vu. Suivre trois enfants parmi les 30 millions déplacés pour cause de guerre dans le monde en immersion 360°… Vous pensiez que cela vous arriverait un jour il y a de ça un an?

Grand Prix Entertainement aux Cannes Lions cette année.

Pour Buzzwatch, le Roi Lion de l’année.

Le Silver qui méritait mieux

Certaines récompenses nous ont laissé perplexes. Le Silver attribué à l’agence 72andSunny, pour son film « Year in Search 2016 » pour Google, fait partie des interrogations qu’un palmarès a souvent l’occasion de lever. A nos yeux, une des meilleures créations de l’année écoulée avec une émotion incroyable même au 10ème visionnage. Une version Gold de ce que peut proposer la publicité.

L’insertion de la barre de recherche dans la vidéo de cette année est le petit effet en plus pour ce dernier opus de la série déjà culte des « Year in Search » de Google.

15 Millions de personnes ont été absorbées par cette production sur YouTube. Et vous ?
Silver que je ne saurais voir 
Le film de Leroy Merlin « Life’s adventure, signé de BETC Shopper » a reçu un Lion d’argent. Certes, le spot est parfaitement réalisé avec des moyens très conséquents : tournage d’une semaine en Afrique du Sud, post-production durant 4 mois pour tous les effets spéciaux (impressionnants, disons-le au passage), la maison montée de toutes pièces et la jolie reprise de Rod Stewart. Bref, tout est beau, tout est touchant, tout est bien fait. 
En revanche, le film, bien qu’utile pour la nouvelle image de Leroy Merlin – souhaitant s’éloigner du cliché de grande surface pour s’imposer comme le leader de l’accompagnement des projets Maison, ne présente pas une idée de fond très originale. 
Fortement inspiré de Là-Haut – le film d’animation où l’on voit la maison voler, ainsi que du concept épique de l’odyssée, Life’s adventure est plus un gentil remake un peu niais qu’un film percutant et différent. En effet, c’est un manque d’originalité qui se fait ressentir dans ce spot. Rien à voir avec Kenzo World par Spike Jonze qui élève la pub à une échelle supérieure en cassant les codes, en osant l’impossible et en criant haut et fort. 
C’est pourquoi nous pensons que Life’s Adventure aurait très bien pu rester hors palmarès et se contenter d’émouvoir les jeunes couples, fraîchement installés dans leur nouvelle maison, à retaper entièrement.